Posts du forum

Diamina
07 nov. 2021
In Afrique
Coucou les amoureux de l'Afrique australe, 6 ans après, je me décide (enfin?) à retourner compléter le voyage que j'avais préparer. La dernière fois, nous avions fait un long parcours en AFS, et le sud de la Namibie jusqu'à Sesriem. Cette fois ci, je voudrais compléter mon tour de Namibie, et y ajouter une partie de Botswana. Nous arriverons à Windhoek en juillet 2022 et repartirons du même endroit en août 2022, pour 4 semaines. Nous allons tenter le camping cette fois-ci. ( enfin, c'est ce que j'ai prévu pour le moment). Je soumets mon itinéraire provisoire et j'aimerais avoir vos avis. J'ai préféré commencer par la partie bande de Caprivi Botswana, car je tiens à y être au moment où il fait froid, moins de moustiques, et je n'aime pas avoir chaud! Surtout la nuit! Pour moi, le point d'orgue ce sont les paysages, et les animaux sont la cerise sur le gâteau, mais ils sont importants pour mon mari. J'ai des nuits libres dont je ne sais que faire.... J'ai essayé d'alterner les nuits en camping et les nuits sur de vrais matelas... quand c'est possible. Pour le moment, seuls sont payés les billets aller-retour avion Paris Windhoek, via Frankfort. J'ai aussi l'intention d'aller à Purros, et à Marienfluss. Je n'ai pas prévu Walvis Bay, car les pélicans, les flamands roses et les otaries, nous en avons vu plein au Chili, en Bolivie. J'ai enlevé pour ne pas surchargé le site de Max. J'ai modifié le planning et je fais un nouveau post avec la mise à jour du trajet. Voilà. A bientôt. Diamina
0
124
687
Diamina
21 sept. 2021
In Europe
Bonjour à tous, Nous avons passé 10 jours dans les dolomites en aout 2021. Pour y arriver, nous avons quitté Orly en voiture et foncé sur Lyon où nous avons passé 2 nuits pour récupérer de notre voyage depuis la Martinique. Je précise qu'au moment de notre départ, pour quitter la Martinique, il fallait soit avoir un motif impérieux pour voyager, ou alors être vacciné. Comme je ne voulais pas être em..... dé, nous étions donc vaccinés et avions notre pass sanitaire. Le Novotel confluence est génial: parking au sous sol de l'hôtel, et hôtel placé dans un gigantesque centre commercial, qui a assuré la première partie shopping de voyage. 2 jours plus tard, donc nous avons pris le chemin des alpes, en nous dirigeant vers le col du Galibier, dans le brouillard le plus opaque, pour dormir une nuit au col du Lautaret. Le lautaret lodge and Spa est un charmant établissement dont la décoration d'époque est authentique. Et je tiens à signaler que la brasserie à côté sert un repas généreux autant que délicieux. Le lendemain, nous avons traversé la frontière italienne au col agnel ou colle del agnello, à 2744 m d'altitude, sans rencontrer aucun douanier, aucun policier.... dire que j'avais complété le formulaire en ligne. Heureusement que je ne m'étais pas embêtée à l'imprimer. Quand j'ai vu tous ces panneaux recouverts d'autocollants, j'ai regretté de ne pas en avoir amené de Martinique! Notre 1ère nuit en Italie se fera à Turin, puis la 2ème au col du stelvio après la ville de Bormio. Entre Turin et Bormio, nous avons pris un nombre incalculable de tunnels tous de longueurs différentes, certains de quelques mètres, d'autres sur plusieurs centaines de mètres. Ce n'est peut-être rien pour vous, mais chez moi où il n'y a que 2 tunnels tout petits, passer dans un tunnel est un vrai bonheur. Nous nous sommes bien marrés. Ah tiens, un tunnel? oh, encore un tunnel! Chouette un tunnel, bref, il y avait quelques vues sur les lacs à côté, mais bon, l'eau chez nous c'est banal....Par contre les tunnels.... Un vrai bonheur! Pourquoi emprunter le col du Stelvio? D'abord de Bormio, on emprunte une série de plus de 35 lacets en épingle à cheveux pour arriver au passo Stelvio. J'adore les routes en lacets.. Ce n'est pas moi qui conduis! 😜 Et puis arrivé presque en haut, le paysage en vaut la chandelle. Puis nous arrivons au col du stelvio à 2754m d'altitude, et nous dormons à l'hotel gardecia, qui ne restera pas dans les annales. Par contre, aller dîner au Refugio alpine tibet hütte est un vrai bonheur, sans compter que de la-bas, on a une vue panoramique au dessus des cimes environnantes enveloppées dans les nuages. Le lendemain, la route qui redescend vers Bolzano, nous gratifie d'une autre série de lacets encore plus gratinée que la première. J'adore. Stop repas à Bolzano, puis nous filons vers notre premier refuge: le rifugio fermeda, accessible en télécabine suivi d'une 1/2heure de marche..... sous une petite pluie fine très fraîche persistante. Mais nous étions équipés de nos coupe vents. Température 10°C! Tout d'abord, les chambres doubles sont ultra confortables, avec salle de bain privée, et la nourriture est un transport pour les sens. En Italie, l'apple strudel avec sa crème est incontournable. Voici la vue depuis notre fenêtre de chambre, le matin. Il faisait frais et beau, alors que la veille nous étions arrivés sous la pluie avec un fort brouillard et nous avons donc découvert la vue seulement le matin. C'est réjouissant. Allez sac au dos, retour pour 1/2 heure de marche vers les télécabines..... ou plus. Une fois descendus de la télécabine direction le passo gardena où nous faisons un arrêt photo toujours avec beau ciel bleu: ça y est on est en plein dans les dolomites que j'ai rêvées! Puis nous rejoingnons la ville de Dobbiacco où nous dormons dans un hôtel dont je n'ai jamais réussi à prononcer le nom.. Hotel Tschurtschenthaler!! La propriétaire est charmante et très intéressée par des renseignements sur la Martinique. Nous restons bien volontiers 1/2heure à bavarder avec elle lors du check inn. Le lendemain, nous dormons au refuge Locatelli, dans le célèbre parc Tre cime di lavaredo. Heureusement que nous avions notre réservation effectuée et confirmée par mail, sinon, nous aurions dû garer notre voiture au pied de la trèèèèèès longue côte qui mène au parking et prendre un car où monter à pied comme l'ont fait de nombreux visiteurs ce jour là. Mais avec notre réservation, le policier au bas de la côte, nous a laissé rejoindre le parking du rifugio auronzo en voiture! Pffff! On l'a échappé belle. 😅 C'est grandiose, mais qu'est-ce qu'il y a du monde! Je précise tout de suite que nous sommes des marcheurs lents, voire très lents, car nous avons trèèèèèès souvent le nez en l'air à contempler et que nous faisons de trèèèèès longues pauses. Donc, nous avons mis 4h30 pour parcourir les 5km (que google map affiche) qui passent devant La Chapelle et vont jusqu'au refuge locatelli. Nos montrent, elles, ont affiché que nous avions parcourus 8km quand même. 🤔 Ce trajet se poursuit en passant devant le rifugo lavaredo où nous avons fait une pause casse croûte, ( y a du monde mais vu l'immensité du site, ça passe) Puis le sentier bien large monte à la forcella di lavaredo ou nous avons fait une 2ème pause casse croûte (il est évident que nous avons fait de nombreux arrêts pour reprendre notre souffle dans la lonnnnnnngue montée qui mène à la forcella)... Faut dire que le spectacle en vaut vraiment le coup, et que je suis fascinée par ces 3 cimes qui se dressent devant moi. Nous faisons forces photos à la forcella où en continuant on découvre les 3 cimes alignées, tellement majestueuses. Quels mastodontes! Nous finissons par nous diriger au rifugio Locatelli tout cela sur un chemin en gravillons, avec des pentes très raides et des descentes bien traîtres! 😪 La petite maison dans la montagne tout au fond, c'est là bas que nous dormons ce soir... donc, hop, en route. La nuit au refuge est cool: nous avions une chambre double, avec lavabos communs et 2wc au 2ème étage. Je n'ai pas vu de douches! Les couettes sont fournies, il faut porter son sac à viande, mais il y a un drap sur le lit et les couettes ont leurs enveloppes. Le repas est délicieux aussi bien pour le dîner que pour le petit déjeuner. Les chaussures de randonnées sont laissées dans une salle prévue à cet effet, et nous enfilons nos sandales qui sont de rigueur dans les étages. Lorsque nous avons fait le check in, une jeune fille a quitté son poste derrière le comptoir du bar, pour se mettre près de la fenêtre, nous a demandé si nous avions notre pass sanitaire, mais n'a pas voulu que nous le lui montrions, puis a pris notre règlement en cash: 160 euros pour 2, en chambre double avec dîner et petit déjeuner! Tout se passe dans une bonne ambiance, avec des échanges autour de nous qui sont presqu'exclusivement en allemand! C'est la langue que j'aurai le plus entendue pendant le voyage! Incroyable non? Une partie de notre chambre, au 1er étage. Pendant la nuit, j'ai grimpé les escaliers une ou 2 fois pour aller aux toilettes. Dans les couloirs le port du masque est obligatoire mais bon la nuit.....on l'oublie facilement! Le matin, le thermomètre affiche 4°C! Déjà à la tombée de la nuit, à 2405m d'altitude, nous avions du fermer nos coupes vents au dessus de nos polaires! Ça, c'est un été comme je les aime, frais et revigorant! Bon, je m'arrête là...Je ne voudrais pas abuser de la gentillesse de Max.
Souvenirs des dolomites en période de pass sanitaire content media
2
45
259
Diamina
25 mai 2021
In Europe
Coucou tout le monde, Est-ce qu’il y aurait moins de monde si je partais en Italie début juillet (vers le 7/07) au lieu de début aout, ce que j’avais prévu initialement? Pourquoi est-ce que les carnets que j’ai vu sur les dolomites ne concernent que des visites de 3 à 4 jours et pas plus? J’ai quand même regardé et il y quand même pas mal de coins sympas. Au départ, je pensais y rester 15 jours, mais peut-être que c’est trop? Je ne suis pas une « grimpeuse" donc pas de Via Ferrata ni ascension, juste des randonnées d’environ 3 heures. C’est suffisant, en été, mais ça dépend de la température. En hiver, je marche plus longtemps sans problème. Je suppose qu’il fait chaud pendant la journée, sauf quand on monte en altitude, à plus de 2000m, j’imagine. Savez-vous si les hébergements sont climatisés? En 2019, nous avions passé une semaine dans les Alpes Suisses (glacier d’Aletsch par exemple) avant de partir pour le Ladakh, et j’avais découvert avec déception qu’il n’y avait pas la clim dans les chambres.😤 Au départ, j’avais fait des demandes en rifugio et obtenu pas mal de réponses positives (au mois d'aout). Avez-vous essayé? Ça permet d’admirer les vues le soir et le matin tôt, mais est-ce vraiment spectaculaire? Au moins, il ne reste que les gens qui dorment au refuge et ça permet d’avoir le site pour soi, pratiquement, aussi. Mais je n’ai trouvé aucun retour de gens ayant cette expérience… J'avais envisagé 1 à 2 nuits dans les refuges Vajolet, Lavaredo, Scoiattoli, Tony Demetz, Lagazuoi. Je pourrais envisager une autre destination de montagnes, mais à cette époque de l’année, elle sont majoritairement très vertes. Ce que j’aime, c’est lorsqu’elles sont enneigées avec de la glace un peu partout, ou encore multicolores en automne, car c’est très beau. Les dolomites m'attirent car beaucoup de montagnes ont la roche complètement à nu, et elles ont un aspect lunaire; comme ce que j’aime dans les hauts plateaux andins, ou dans l’ouest des USA. Bref, c’est dans ce genre de moment d’interrogations existentielles que j'ai besoin d'aide. Donc merci à qui voudra bien me donner son avis. A bientôt.
0
113
652
D

Diamina

Plus d'actions