Commentaires du forum

Dernières nouvelles liées à la situation sanitaire en PF
In Océanie et îles
queenofsheba12456
23 déc. 2021
Content media
0
0
Dernières nouvelles liées à la situation sanitaire en PF
In Océanie et îles
Dernières nouvelles liées à la situation sanitaire en PF
In Océanie et îles
queenofsheba12456
22 nov. 2021
Bonjour à tous, Je reviens sur le forum après une longue absence et un long silence pour vous donner comme lors du premier semestre de l' année 2021 toutes les infos sur Tahiti et ses Îles. Vous savez sans doute que le milieu de l' année a été difficile et éprouvant en Polynésie française, avec une vague mortifère de COVID-19 qui a balayé le territoire et est responsable d' au moins 500 morts supplémentaires en deux mois, ceux d' août et de septembre ( un peu de fin juillet également ), une période d'autant plus éprouvante que le virus avait plutôt épargné le Territoire les premières fois. Tout cela à cause d' une vaccination insuffisante face à un variant très agressif et parmi une population trop souvent à risque en raison de co-morbidités diverses. Tout cela est heureusement de l' histoire ancienne alors que le couvre-feu a été enfin levé et que le pass sanitaire fait son apparition à compter du 1er décembre et ce pour une durée indéterminée à ce jour. L' application TousAntiCovid utilisée en France sera donc valable également en PF. Avec un taux d’incidence de 10 pour 100 000 habitants mesuré sur l’ensemble du territoire, une circulation épidémique ramenée depuis maintenant trois semaines à un niveau comparable à celle d’avant la vague de Delta, une pression résiduelle sur les services hospitaliers, les autorités de l’État et du Pays annoncent deux changements majeurs. Le couvre-feu ne peut plus être instauré de manière durable qu’avec un accord de Paris. Parallèlement, les rassemblements en extérieur dans les lieux publics sont autorisés jusqu’à 100 personnes, contre 50 jusqu’à présent. Les veillées sont autorisées jusqu’à 30 personnes et les cérémonies funéraires jusqu’à 50 personnes. Le pass sanitaire sera mis en place à partir du 1er décembre pour accéder à certains lieux, activités ou manifestations pour les usagers de plus de 12 ans et deux mois. La mesure de contrôle sanitaire sera en vigueur à partir du 22 novembre pour les déplacements maritimes ou aériens au départ de Tahiti à destination des îles autres que Moorea. En d' autres termes, on ne peut plus se rendre dans les îles extérieures sans montrer patte blanche. L' idée générale est d' éviter de devoir reconfiner la PF. À partir de décembre, le pass sanitaire sera obligatoire pour entrer en discothèque. Sa mise en place permet la reprise d’activité des dancings. Elle était interdite depuis mars 2020. Les événements culturels et festifs en intérieur ou extérieur, les événements sportifs, les concerts, les fêtes foraines, les foires expositions et les salons professionnels seront de même accessibles moyennant un pass. Cette certification sera également imposée aux visiteurs dans les cliniques et hôpitaux et aux patients en soin programmés. En contrepartie de l’entrée en vigueur du pass sanitaire, les jauges sont levées pour les événements et établissements où il devient obligatoire. Un pass sanitaire à ne pas confondre avec un pass vaccinal. En effet, trois possibilités sont offertes pour en bénéficier : Pouvoir attester d'un schéma vaccinal complet, disposer d'un certificat de test antigénique de moins de 72 heures ou d’un certificat de test positif d'au moins 11 jours et de moins de 6 mois valant preuve de rétablissement. Certificat vaccinal, test covid de moins de 72 heures ou preuve de rétablissement suite à une infection récente devront être traduits par un QR Code identifiable au moyen de l’application TousAntiCovid. Les contrôles seront sous la responsabilité des exploitants ou des organisateurs d’événement. Des contrôles complémentaires de police et de gendarmerie sont prévus. Les autorités ont longuement insisté pour appeler la population encore rétive à se faire vacciner rapidement. Depuis bientôt deux mois, le rythme des injections est à la traine avec autour de 1 000 premières doses inoculées par semaine. À ce jour, à peine plus de 56% des Polynésiens sont vaccinés alors que le seuil d’immunité collective a été fixé lundi à 85%, par le président du territoire Édouard Fritch.
2
0
Dernières nouvelles liées à la situation sanitaire en PF
In Océanie et îles
queenofsheba12456
23 août 2021
Je crois que tout le monde est plus ou mois en vacances et a levé le pied.. En tout cas, bravo pour ce retour enthousiaste. C' est vrai que tu as eu de la chance. la situation s' est dégradée très vite dès début juillet avec le retour d' un local, super contaminateur au variant Delta qui a fait un tel cinéma à l' aéroport quand il a été déclaré positif qu' on l' a laissé rentrer chez lui avec la promesse de se confiner pendant 8 jours. Au lieu de cela, il a fait la bringue avec la famille et les amis au point de contaminer une centaine de personnes en un rien de temps.. Maintenant on est dans la tempête sanitaire, avec obligation pour les soignants de ' trier ' les patients, tant les services sont submergés. Les établissements scolaires sont surtout fermés parce que le personnel non enseignant ( femmes de ménage, etc... ) est malade ou confiné pour raisons de COVID. Les Polynésiens n' ont pas été raisonnables ces derniers mois, et la vaccination a pris du retard, même si elle ré-accélère actuellement. mais quel temps perdu ! Il resterait 2000 touristes environ en PF à ce jour. Les Marquises sont à part car peu touchées. Le taux de vaccination avoisine les 100% à Ua Pou par exemple. Idem dans les autres îles habitées. Ils savent ce que cela veut dire d' habiter loin et de compter d' abord sur ses propres forces. Ils savent aussi remercier la France pour avoir fourni les vaccins en temps et en heure. Désolé pour tous ceux qui n' auront pas eu la chance d' Anne-Claire. il faudra revenir... Denis
2
0
Dernières nouvelles aériennes
In Océanie et îles
queenofsheba12456
21 juin 2021
Reprise des vols entre Papeete et Honolulu aux Îles Hawaii à partir du 7 août prochain à raison d' une rotation hebdomadaire. Commercialisation des billets à partir du 21 juin. Avec un taux de positivité de seulement 1% et déjà 1,6 million de doses administrées, soit 56% de la population totale vaccinée, Hawaii affiche la meilleure situation sanitaire des Etats-Unis d'Amérique. Aucune raison donc de ne pas reprendre les échanges avec l'archipel voisin, comme cela vient d' être annoncé en fin de semaine dernière lors d'une visioconférence entre, d' une part, le président du Territoire Edouard Fritch et la ministre du Tourisme, Nicole Bouteau, et d'autre part,le gouverneur de Hawaii, David Ige ainsi que le PDG de Hawaiian Airlines, Peter Ingram. Cette avancée stratégique a pu se concrétiser grâce au " trusted testing partner program ", protocole entre l' Institut Louis Mallardé, le département de la santé de Hawaii, et Hawaiian Airlines permettant à la Polynésie Française d'intégrer enfin la liste officielle des " partenaires de confiance " qui compte 25 laboratoires et 7 compagnies aériennes. Les conditions de voyages de l'archipel prévoient, au départ de Tahiti-Faa'a, la présentation d'un test PCR négatif provenant d'un laboratoire certifié moins de 72 heures avant l'embarquement, pour contourner la quarantaine obligatoire de 10 jours à l'arrivée ( à noter que ce test est payant, au tarif de 17000 FCFP ). Le résultat du test négatif devra être téléchargé sur Safe Travels ou imprimé avant le départ et une copie papier en main à l'arrivée (infos sur www.HawaiiCovid19.com). Hawaii est une destination cruciale car servant de porte d'entrée vers de plus gros marchés. Les agences de voyage spécialisées qui y vendent la destination polynésienne indiquent notamment que " la majorité de leur clientèle est originaire des Etats-Unis ou du Canada et très peu de Hawaii ". Il était temps de reprendre cette liaison, pour des raisons économiques certes, mais aussi humaines, alors que nombreux résidents hawaiiens ont de la famille à Tahiti. Si, de son côté, la Polynésie présente une situation moins favorable que l' archipel hawaiien - avec environ 25% de couverture vaccinale-, les autorités américaines ont considéré que la situation était suffisamment stable pour reclasser le Pays, en l'espace de trois mois, du niveau 4 au niveau le plus faible, niveau 1. Entretien avec Nicole BOUTEAU, Ministre du Tourisme en PF Vous préparez cette réouverture depuis longtemps ? " Après plus d'un an de fermeture, ce sont des discussions et des échanges que nous avons menés pendant de longs mois, d'abord avec Hawaiian Airlines et ensuite avec les autorités sanitaires de l'Etat de Hawaii. Nous avons intégré dans nos discussions le Ministère de la Santé et, puisqu'il fallait certifier un laboratoire nous avons bien sur désigné l'Institut Louis Malardé. Ces discussions ont fait l'objet d'un protocole ". Pourquoi maintenant et pas plus tôt ? " On avait évoqué juillet et puis finalement, le temps d'organiser la commercialisation des vols, on a préféré repousser d'un mois ". C'est la première réouverture régionale, va-t-elle déboucher sur d'autres ouvertures ? " C'est ce que nous souhaitons, vous devez savoir que le gouvernement est régulièrement en visioconférence avec d'autres pays et Territoires du Pacifique. Cette ouverture, c'est l'occasion de montrer qu'on fait un premier pas, on regarde beaucoup ce que font les uns et les autres dans la région, on s'inspire les uns des autres. On a regardé comment Hawaii ouvrait ses frontières de manière progressive, ils ont aussi étudié de près nos protocoles d'entrée et de surveillance des voyageurs." Pas de date pour la Nouvelle-Calédonie, la Nouvelle-Zélande ou le Japon ? " Nous allons être très prochainement en discussion avec la Nouvelle-Calédonie. Comme pour Hawaii nous allons échanger sur nos protocoles, nous sommes en visioconférence la semaine prochaine avec eux ". Faut-il s'attendre à ce que la Nouvelle-Calédonie ou la Nouvelle-Zélande rouvrent plus tôt que prévu cette année ? " Plus tôt pour la Nouvelle-Calédonie oui, mais en ce qui concerne la Nouvelle-Zélande, on n'y est pas encore ".
Content media
1
0
Dernières nouvelles aériennes
In Océanie et îles
queenofsheba12456
19 juin 2021
Joie ou frustration à l' aéroport de Tahiti-Faa'a entre sortie libre et départ inopiné en quarantaine... Depuis la levée des motifs impérieux pour les voyageurs vaccinés le 9 juin, le circuit des passagers se fluidifie à l'aéroport de Tahiti-Faa'a. Alors que tout le monde est soumis au test antigénique à l'arrivée, il arrive que des personnes vaccinées soient diagnostiquées positives, avec des départs immédiats en quarantaine difficiles à accepter. Mercredi 16 juin, 21h35. Le vol TN 067 en provenance de Paris s'est posé à l'aéroport de Tahiti Faa'a depuis 30 minutes que déjà une foule éparse s'est constituée dans le hall des arrivées. Devant les portes coulissantes, deux couloirs attendent les 260 voyageurs encore en zone internationale. L'un pour les départs en quarantaine, l'autre pour la circulation libre, essentiellement empruntés par des personnes vaccinées. Le temps de passer les tests anti-géniques dans la zone dédiée et gérée par l’institut Louis Malardé, puis le guichet de la police de l’air et celui des frontières, les premiers passagers sortent au compte-gouttes. " Nous avons eu des personnes vaccinées dont le test à J-0 s'est avéré positif, nous analysons la cause possible : soit ils l'ont contracté dans les 14 jours après la deuxième injection, soit il s'agit d'un variant ", indique-t-on à la direction de la Santé. D'où un contrôle particulièrement rigoureux à l'arrivée et parfois pénible pour les voyageurs. Car tant que le taux de couverture vaccinale n'a pas atteint un niveau suffisant, il suffit qu'une poignée de personnes échappent au filtre pour voir éclore des clusters et resurgir le spectre d'une épidémie. Dès qu' ils ont reçu le résultat de leur test anti-génique, les passagers peuvent se diriger vers la sortie, couloir quarantaine s' il est positif, circulation libre s' il est négatif. IL faut actuellement compter environ une heure avant de sortir de l' aéroport. Il est donc plus que nécessaire de s'armer de patience avant de pouvoir enfin mettre le voyage en avion derrière soi et ôter son masque ... A noter que les avions en cette fin juin circulent toujours en demi-jauge. il y a donc beaucoup de sièges vacants qui permettent aux plus chanceux ou aux plus rapides de s' allonger pour dormir sur partie ou totalité des deux trajets. Bon à savoir... Denis
Content media
0
0
Dernières nouvelles aériennes
In Océanie et îles
queenofsheba12456
19 juin 2021
Avant la pandémie, il y avait 3 rotations d' AF, trois rotations de ATN, trois rotations de FB et deux rotations de United Airlines au départ de SFO. Ces derniers mois, quand la Polynésie était fermée au tourisme extérieur, il n' y avait qu'une rotation d' Air France, une ou deux rotations d' ATN vers LAX uniquement, pas de rotations de FB ni de UA. Bref, les choses reviennent à la normale à grande vitesse, les réservations ( Air Tahiti, hôtels, pensions ) connaissent un pic actuellement qui était attendu mais pas à ce point. La pandémie a pour le moment calé en PF, à tel point qu' on en cherche les raisons exactes vu les pathologies lourdes ( diabète, obésité, problèmes cardiaques et respiratoires ) d' une partie de la population. On peut sans doute mentionner la vie au grand air et l' exposition au soleil qui dope la production naturelle de vitamine D dans le corps, mais il reste une dose de mystère ! Et c' est ainsi dans le Pacifique sud tropical... Port du masque en extérieur ( au centre ville de Papeete uniquement ) toujours d' actualité, et couvre-feu pas encore levé comme en France dès demain. Ce sera sans doute chose faite au 1er juillet. Nous rentrons en France dimanche 27, arrivée mardi 29 au matin. Cela fera 9 mois de sédentarité forcée. Un peu long pour nous qui avons toujours été très mobiles. Tout ira bien, Anne - Claire. ce voyage s' annonce plein de promesses et de découvertes. Tiens-nous au courant. Denis
1
0
Dernières nouvelles aériennes
In Océanie et îles
queenofsheba12456
11 juin 2021
Désenclavement annoncé de Ua Pou et de Ua Huka aux Marquises : suite du feuilleton À partir du mois prochain, la jeune compagnie aérienne Tahiti Air Charter doit opérer des vols inter-îles aux Marquises, dans le cadre d’une délégation de service public conclue jusqu’en juin 2026 pour la desserte des aérodromes de Ua Pou et de Ua Huka. Les vols sont programmés à partir de Nuku Hiva et de Hiva Oa, où sera basé le Cessna Grand Caravan 208 Ex, nommé Pihiti, de la filiale du groupe Degage. Mise en service le 1er juillet prochain ? Pour l’instant, rien n’est moins sûr. La compagnie aérienne dispose bien d’une licence d’exploitation délivrée par le Pays et d’une autorisation administrative pour le transport aérien public. Ce second agrément lui a été délivré par le SEAC ou Service d’État de l’Aviation Civile ) pour son activité commerciale dans les îles Sous-le-Vent : c' est un certificat de transporteur aérien (CAT) accordé après analyse et validation de l’organisation administrative et technique de la compagnie. D' autre part, pour son activité aux Raromatai, la compagnie s’appuie sur des autorisations spécifiques obtenues pour les divers aérodromes qu’elle dessert. Ce sont justement ces autorisations qui lui font actuellement défaut pour la desserte des Marquises, à moins de trois semaines de la date fatidique du 1er juillet. Avant de donner son feu vert, le SEAC doit valider les données opérationnelles présentées par la compagnie pour opérer sur Ua Pou et Ua Huka. Dans ce cadre, Tahiti Air Charter doit notamment démontrer que ses pilotes ont les qualifications requises pour ces deux aérodromes à usage restreint. Ces deux sites sont connus pour leur aérologie contraignante et leur relief très particulier. L’aérodrome de Ua Pou est un altiport avec un accès unique qui donne sur une piste étroite, incurvée et en pente. Celui de Ua Huka, assez court, est situé sur une falaise et bordé par un talweg. Les garanties qu’offre la compagnie en termes de sécurité sont centrales pour le service de l’aviation civile. Il engage sa responsabilité civile et pénale avec la délivrance d’une autorisation. L’adéquation entre les performances de l’aéronef monomoteur utilisé par Tahiti Air Charter pour opérer sur ces aérodromes intéresse, dans ce cadre, tout particulièrement ce service de l’État. De même que compte l’expertise ( avérée ) des deux pilotes qui seront en charge sur ces lignes et sont titulaires depuis peu de la qualification ' montagne '. Le Cessna Grand Caravan 208 Ex acquis par la compagnie pour honorer sa délégation de service public aux Marquises est quant à lui équipé d’un kit "Short take-off and landing". Cet équipement technique lui permet d’atterrir et décoller sur des pistes courtes comme celles de Ua Pou et Ua Huka. A moins de trois semaines de la date prévue du démarrage des opérations commerciales sur l’archipel, l’incertitude plane toujours dans les bureaux de Tahiti Air Charter où on avoue être "moyennement confiant" sur l’obtention d’une autorisation à temps. Tahiti Air Charter prévoit de donner au moins deux semaines à ses pilotes pour des vols d’entraînement sur Ua Huka et Ua Pou avant de prendre les premiers passagers. Les tarifs annoncés par la compagnie pour son activité de délégation de service public sont de 5 949 FCFP pour un résident sur un aller simple Ua Huka-Nuku Hiva avec un bagage en soute de 10 kilos et de 7 726 FCFP dans les mêmes conditions pour un vol Ua Pou-Nuku Hiva. Le Cessna Pihiti de la compagnie, d’une capacité de huit places seulement, volera tous les jours de la semaine, à l’exception du mercredi.
0
0
Dernières nouvelles liées à la situation sanitaire en PF
In Océanie et îles
queenofsheba12456
11 juin 2021
Communiqué officiel de Tahiti Tourisme Les conditions d'entrée et de séjour à Tahiti Et Ses Îles à compter du 9 juin Compte tenu du décret national concernant l’allègement des restrictions aux frontières, applicable depuis le 9 juin, les conditions d’entrée et de séjour à Tahiti Et Ses Îles changent, notamment avec les évolutions suivantes : LES VOYAGEURS VACCINES : Plus de motif impérieux à justifier ; Le Tourisme est autorisé en provenance des territoires français (hors Guyane), des Etats-Unis, du Royaume-Uni et des pays en zone verte ; Délais à respecter entre la vaccination complète anti-COVID-19 et le départ : 14 jours pour les vaccins Pfizer, Moderna, Astrazeneca 28 jours pour le vaccin Janssen (applicable à compter du 16 juin 2021) LES AUTRES VOYAGEURS : Font partie de cette catégorie : Les voyageurs non vaccinés Les voyageurs immunisés par COVID-19 Antérieur (applicable à compter du 16 juin 2021 pour les voyageurs en provenance des Etats-Unis) Les voyageurs ayant séjourné moins de 15 jours en territoire français (hors Guyane) ou aux Etats-Unis, ou au Royaume-Uni ou dans un pays de la zone verte, avant leur départ vers la Polynésie française, vaccinés ou pas. Le motif impérieux à justifier reste applicable (santé, famille, professionnel) Le tourisme n’est pas un motif impérieux Une quarantaine de 10 jours reste applicable LES ENFANTS NON VACCINES : Voyageant avec un parent ou un représentant légal : vacciné : Pas de quarantaine – 2 auto-tests (remis à l’arrivée) à J+4 et J+8 à remettre à son hébergement ou à un centre dédié non vacciné : Quarantaine obligatoire de 10 jours à TAHITI UNIQUEMENT + tests RT-PCR à J+4 et J+8 à l’Institut Louis Malardé à TAHITI UNIQUEMENT Voyageant seul (UM) : Quarantaine obligatoire de 10 jours en compagnie du représentant légal à TAHITI UNIQUEMENT + tests RT-PCR à J+4 et J+8 à l’Institut Louis Malardé TAHITI UNIQUEMENT
1
0
Dernières nouvelles liées à la situation sanitaire en PF
In Océanie et îles
queenofsheba12456
10 juin 2021
Toutes dernières infos... Les conditions de la levée des motifs impérieux pour tous voyageurs depuis et vers la PF ont été précisées ce mercredi 9 juin dans un communiqué commun du Haut-Commissaire et du Président du Pays. Ces conditions dépendront du statut vaccinal individuel de chaque visiteur. Pour entrer en Polynésie depuis l'Europe, les États-Unis, ou un pays de la “zone verte”, et inversement, les personnes de 11 ans ou plus devront justifier d'un schéma vaccinal complet et d'un test PCR négatif de moins de 72 heures avant l’embarquement (OU d'un test anti-génique réalisé moins de 48 heures), et ce, quel que soit son statut sanitaire. A défaut d'être vaccinées, elles devront déclarer un motif impérieux “d’ordre familial, professionnel ou de santé” au Haut-Commissariat au plus tard 6 jours avant l’embarquement. Quant aux mineurs accompagnant un majeur vacciné, ils seront bel et bien dispensés de motif impérieux. Si le protocole sanitaire du Pays ne prévoit pas de quarantaine pour eux à l'arrivée, les passagers de six ans et plus devront malgré tout se prêter à des tests à J-0 à l’aéroport, mais aussi à J+4 et à J+8, ici aussi, “ quel que soit le statut sanitaire ”. Les non-vaccinés en revanche devront faire une “ quarantaine stricte de dix jours dans un lieu au choix de la personne sur l’île de Tahiti et un test à J-0, à J+4 et à J+8.” Le Pays rappelle que “ les voyageurs n’ayant pas fournis leur justificatif de schéma vaccinal complet ne pourront recevoir leur récépissé ETIS exigé lors de l’embarquement.” En revanche, tout voyageur en provenance ou au départ des pays à plus forte circulation du virus et donc classés en zone rouge ou orange, restera soumis “ quel que soit son statut sanitaire ” au motif impérieux “ d’ordre familial, professionnel ou de santé ”. Reste le cas de figure très spécifique des voyageurs en transit par l'hexagone et à destination de la Polynésie. S'ils arrivent d'un pays rouge ou orange, à l'exception des États-Unis ou du Royaume-Uni ou un pays en liste verte, ils restent soumis aux motifs impérieux. Conformément au décret d’application du 7 juin 2021, ce sont les compagnies aériennes qui seront chargées à compter du 9 juin 2021 du contrôle des attestations de motifs impérieux et des vaccins. Pour faciliter les contrôles aux frontières, “ les services de la Santé du Pays produiront un avis sanitaire pour chaque voyageur arrivant en Polynésie française et qui devra avoir effectué sa demande sur la plateforme ETIS. Cet avis sera communiqué aux compagnies aériennes avant l’embarquement.” En attendant la création d'un pass sanitaire de type TousAntiCovid qui devrait être prochainement disponible pour la Polynésie, les voyageurs pourront présenter le carnet de vaccination délivré par l’autorité sanitaire compétente en format papier.
Content media
1
0
Dernières nouvelles liées à la situation sanitaire en PF
In Océanie et îles
Q

queenofsheba12456

Plus d'actions